Précarité : ce qui changera avec la réforme des prestations complémentaires

Précarité : ce qui changera avec la réforme des prestations complémentaires

©Istock

Le 1er janvier prochain entrera en vigueur la modification de ce soutien financier destiné aux rentiers en situation de précarité financière. Voici, dans les grandes lignes, les principaux changements. 

Les prestations complémentaires (PC) sont brandies comme l’un des fleurons de notre Etat social. Pour les rentiers (AVS ou AI) qui ne disposent pas du minimum vital, elles représentent, en effet, un précieux soutien financier. « Près de 17 % des hommes et 31,5 % des femmes ne disposent toujours que d’une rente AVS pour vivre, ce qui ne permet guère de couvrir les besoins de base, même si elle est maximale (2370 francs pour les personnes seules, 3555 francs pour les couples), ce qui, selon la statistique de l’AVS de 2019, est rarement le cas, explique Alexander Widmer, membre de la direction et responsable Innovation et Politique à Pro Senectute Suisse.

Edition abonnés

Edition abonnés

L'accès à la totalité de l'article est protégé.

Déjà abonné?

Gérez votre abonnement

Devenez abonné pour accéder à cet article

  • 30% de reduction en vous abonnant en ligne
  • des tarifs préférentiels dans la boutique et voyages
  • des centaines de billets offerts chaque mois

Abonnez-vous