Thierry Marx : « La fraternité n’est pas de porter l’autre, mais de l’aider à s’épanouir »

Thierry Marx

A travers l’enseignement de la cuisine, Thierry Marx aide des jeunes à reprendre confiance en eux. ©Istock

Le chef Thierry Marx ne l’est pas seulement dans la cuisine de son restaurant gastronomique. Il dirige aussi des programmes de réinsertion professionnelle et sociale dans la restauration. Rencontre avec un homme qui croit en la transmission. 

Il en impose, Thierry Marx. Même quand il ne porte pas de grande toque blanche sur la tête. Assis à l’extrémité d’une longue table, encadré par deux guerriers samouraïs (deux mannequins qui ornent la grande pièce de son atelier), il répond aux questions avec des paroles qui paraissent, à chaque fois, taillées sur mesure, tant elles tombent juste. Visage impassible, buste massif de fondu d’arts martiaux ne laissant filtrer aucune information non verbale, le chef — qui a acquis une notoriété populaire en participant comme juré à l’émission de télévision Top Chef, puis comme coach à Un village à la diète — donne une impression de Grand Maître Jedi. 

Edition abonnés

Edition abonnés

L'accès à la totalité de l'article est protégé.

Déjà abonné?

Gérez votre abonnement

Devenez abonné pour accéder à cet article

  • 30% de reduction en vous abonnant en ligne
  • des tarifs préférentiels dans la boutique et voyages
  • des centaines de billets offerts chaque mois

Abonnez-vous