Natacha Koutchoumov: comme disait ma mère : « Natacha, laisse couler ! »

Natacha Koutchoumov - Comédie de Genève

©DR/Yves Leresche

Un sens de l’humour face à l’adversité, un rapport à la réflexion et un goût pour la culture : Natacha Koutchoumov, la comédienne et codirectrice de la Comédie de Genève, se dit chanceuse d’avoir eu des parents comme les siens.

Les temps sont durs pour les arts de la scène. Codirectrice de la Comédie de Genève, Natacha Koutchoumov aurait de bonnes raisons de se lamenter. Quatre ans qu’elle prépare l’ouverture, malheureusement toujours pas d’actualité, du théâtre flambant neuf accueillant l’institution dans le quartier des Eaux-Vives. Face à l’adversité, la comédienne, metteure en scène et pédagogue, oppose, au contraire, un large sourire, tout sauf de façade, dans la lumière naturelle du grand hall de la Nouvelle Comédie. La quarantaine, bien dans ses baskets colorées, d’une élégance décontractée dans son manteau bleu marine à l’épreuve du printemps froid, Natacha Koutchoumov ne joue pas un rôle quand elle témoigne de sa capacité de rebond :

 

Edition abonnés

Edition abonnés

L'accès à la totalité de l'article est protégé.

Déjà abonné?

Gérez votre abonnement

Devenez abonné pour accéder à cet article

  • 30% de reduction en vous abonnant en ligne
  • des tarifs préférentiels dans la boutique et voyages
  • des centaines de billets offerts chaque mois

Abonnez-vous