Maryse Wolinski « Il y a aussi eu un attentat dans mon corps »

Maryse Wolinski, Charlie Hebdo, Au risque de la vie, Charlie 5 ans après

Alors que va s’ouvrir le procès aux assises des attentats terroristes commis à Charlie Hebdo, Maryse Wolinski, veuve du dessinateur satirique, raconte dans un nouveau récit, Au risque de la vie, l’impact de cet attentat dans sa vie et dans son corps.

Maryse Wolinski ne s’est jamais posée en victime. « Les victimes sont ceux qui ont été atteints par les tirs de kalachnikov, le 7 janvier 2015 dans la rédaction de Charlie Hebdo. » Autrement dit, Georges Wolinski, son mari, plusieurs de ses collègues de la rédaction — Cabus, Charb, Tignous — en tout 12 personnes abattues à bout portant par deux frères islamistes radicalisés, sans oublier les 11 blessés. Aussi, dès qu’elle l’a pu, Maryse s’est constituée partie civile pour être informée du déroulement de la procédure judiciaire, avoir accès au dossier par l’intermédiaire de son avocat et se sentir active.

 

Edition abonnés

Edition abonnés

L'accès à la totalité de l'article est protégé.

Déjà abonné?

Gérez votre abonnement

Devenez abonné pour accéder à cet article

  • 30% de reduction en vous abonnant en ligne
  • des tarifs préférentiels dans la boutique et voyages
  • des centaines de billets offerts chaque mois

Abonnez-vous