La mort & moi : Marie-Thérèse Chappaz

La mort & moi : Marie-Thérèse Chappaz

©DR

Marie-Thérèse Chappaz, nièce de l’écrivain Maurice, est née en 1960 en Valais. Célébrée comme « icône du vin suisse » (Gault et Millau), elle a fait œuvre de pionnière en convertissant le domaine viticole familial La Liaudisaz (Fully) à la biodynamie.

Vous souvenez-vous de votre premier contact avec la mort ?

J’avais 11 ans lorsqu’est morte une de mes deux tantes qui vivaient ensemble au Châble. Mes parents nous ont envoyés, mon frère, ma sœur et moi, dormir à l’abbaye pour tenir compagnie à la survivante. Elle voulait qu’on dorme dans le lit de la morte, on a refusé... C’était une nuit lugubre, on avait regardé un film horrible avant de dormir, j’ai fait des cauchemars... Avant cela, à 8 ans, j’ai failli mourir d’une broncho-pneumonie, mais je n’ai pas eu peur. Plus tard, j’ai perdu mon frère qui avait 33 ans, c’était violent. Mais aucune confrontation avec la mort ne m’a bouleversée comme la plus récente : la perte de mon compagnon, il y a quatre ans. Cela m’a rendue adulte.

Edition abonnés

Edition abonnés

L'accès à la totalité de l'article est protégé.

Déjà abonné?

Gérez votre abonnement

Devenez abonné pour accéder à cet article

  • 30% de reduction en vous abonnant en ligne
  • des tarifs préférentiels dans la boutique et voyages
  • des centaines de billets offerts chaque mois

Abonnez-vous