« Seul, je serais devenu cinglé »

Pour Christophe Lambert, il était hors de question de subir seul cette crise sanitaire. Réfugié chez un ami, l’acteur inoubliable de Greystoke et de Highlander se prête avec complicité au jeu de l’interview.

Edition abonnés

Edition abonnés

L'accès à la totalité de l'article est protégé.

Déjà abonné?

Gérez votre abonnement

Devenez abonné pour accéder à cet article

  • 30% de reduction en vous abonnant en ligne
  • des tarifs préférentiels dans la boutique et voyages
  • des centaines de billets offerts chaque mois

Abonnez-vous