Comment s’habiller en sexygénaire 

©Jay Louvion / RTS

A cœur joie, la chronique de Martina Chyba

Alors, la question est facile, la réponse euh… moins. Première sous-question : est-il permis d’être sexy à plus de 50 ans ? Je me souviens de ma grand-mère tchèque qui venait de temps en temps en Suisse (j’ai bientôt l’âge qu’elle avait d’ailleurs, au secours vertige !), nous lui achetions des robes et des tabliers dans le catalogue Veillon. Vous vous souvenez du catalogue Veillon de notre enfance ? On y regardait les sous-vêtements, juste pour voir comment c’était constitué… un homme et une femme. Mais revenons à ma grand-mère pour dire qu’une vieille dame à l’époque s’habillait comme une vieille dame, avec des habits moches et confortables pour faire les courses et la cuisine et regarder la télé. A partir d’un certain âge, on pliait toute idée de séduction et on la rangeait soigneusement au fond d’un tiroir. Aujourd’hui, évidemment, c’est différent, on veut continuer à plaire, à mettre en valeur ce qui reste mettable en valeur, on n’est pas juste mère, grand-mère, père, grand-père, retraité•e, on reste un mec ou une nana. Qui peut donc être sexy, canon et, pardon pour le mot, bandant•e. 

 

A lire aussiSex shop 2.0: par Martina Chyba

 

Donc deuxième sous-question : comment fait-on ? Il y a en effet un écueil majeur, celui de vouloir faire jeune, alors qu’on ne l’est plus et qu’on ne le sera plus jamais. Et nos fesses, nos seins, nos bras, nos jambes, nos paupières et notre ventre non plus. Tout tombe un peu. Même les cheveux. Même le moral, parfois. Moi, un jour, je me suis dit : « OK, ce qui irait bien à ma fille de 20 ans, je ne mets plus, c’est interdit, no go zone. » Par exemple le crop top, vous voyez ce que c’est ? Les trucs au-dessus du nombril. Ou les combi-shorts. Ou les trucs sans manches, car les triceps deviennent un peu les ailes de Batman avec le temps. Cela ne m’empêche pas d’avoir des tatouages, des jupes courtes fluides, des shorts, des cuissardes, des ongles vernis. Mais, avec des choses structurées, un minimum couvrantes, et des accessoires stylés, les grosses lunettes qui planquent les poches sous les yeux, les chapeaux qui planquent les repousses des racines, les collants à dentelles qui planquent les rides du genou et les écharpes qui planquent le cou de dindon.

 

Bref, le maître mot, je crois, c’est : soigné, éviter le cracra et le vulgaire. Quand on vous voit de dos et qu’on se dit : « Elle a 19 ans », que vous vous tournez et qu’on se dit : « Ah, merde, elle en a 60, c’est bizarre non ? » Il vaut mieux qu’on se dise : « Elle est bien conservée, la meuf, bien dans son âge, bien dans ses baskets. Parce ce que, oui, les baskets sur les vieux, c’est super cool.

 

Martina Chyba

 

 

 

 

2 Commentaires

Pour commenter

On s'habille en fonction de l'âge qu'on a dans le coeur !
Si on a un esprit jeune on ne va pas s'habiller comme une grand-mère ? Par contre, se maquiller à outrance ne convient plus, un léger rouge à lèvres suffit. Et le sourire!

Merci vous êtes geniale Martina Chyba