Votations américaines : « Nous sommes très divisés en ce moment »

Images ©Axel Dupeux

Ina Breite, 81 ans - Enseignante à la retraite, veuve, deux enfants, pas de petits-enfants, Wayne, New Jersey

Le 3 novembre, les Américains éliront leur prochain président sur fond de pandémie qui a fait des ravages chez les seniors aux Etats-Unis. Le démocrate Joe Biden, 77 ans, défie le président sortant Donald Trump, 74 ans. A cette occasion, générations est parti à la rencontre de person-nes âgées qui joueront un rôle clé le 3 novembre. Découvrez notre dossier spécial.

Son ouïe baisse. Le cancer du sein avec lequel Ina Breite vit depuis des années refuse obstinément de desserrer son étreinte. Mais, malgré une récente chute, l’octogénaire n’envisage pas un instant de quitter sa maison de Wayne, une banlieue blanche aisée de New York, pour se rendre dans une maison de retraite.

Ina Breite considère son indépendance comme potentiellement salvatrice. Quelque 1,4 million de seniors américains vivent dans des maisons de retraite qui se sont transformées, ces derniers mois, en de petits épicentres meurtriers de la pandémie. L’octogénaire a conscience d’être une privilégiée dans un pays où l’assurance vieillesse est beaucoup plus modeste qu’en Europe. Elle vit avec son fils avocat depuis la mort de son mari, il y a six ans. Et elle peut aussi compter sur le soutien de sa fille qui l’appelle chaque jour à 17 heures.  

« Par rapport à certaines de mes amies, j’ai de la chance de pouvoir vivre sans avoir à me soucier de mes revenus, glisse-t-elle. Quand j’étais enseignante et que mon mari était médecin, nous faisions très attention à nos dépenses. Cela nous permettait d’investir mon salaire en actions boursières. Et mon mari était un très bon investisseur. »

 

A lire aussi : Votations américaines : Ils ont fait l’Amérique

 

Ce deuxième pilier, placé en bourse, permet à Ina d’aborder avec une certaine sérénité la crise économique provoquée par la pandémie aux Etats-Unis. Il lui permet aussi d’avoir une assurance maladie complémentaire en plus de la couverture médicale publique pour les personnes âgées. Ce confort dont elle jouit l’incite à soutenir l’expansion du programme d’assurance maladie pour tous les Américains, une question au cœur de la campagne présidentielle aux Etats-Unis.

 

 

 

« Une liberté incomparable »

Ina Breite s’inquiète aussi du niveau des retraites aux Etats-Unis. « Chaque année, je suis obligée de puiser dans mes réserves, ajoute-t-elle. Un jour, je n’en aurai plus et il faudra que mon fils prenne soin de moi. » Cette perspective ne remet toutefois pas en cause son admiration pour le système américain. « Ce pays m’a donné un nombre insoupçonné d’opportunités, précise-t-elle en riant. J’ai pu faire des études et une carrière d’enseignante. Et j’ai pu jouir d’une liberté incomparable.»

L’octogénaire aborde la présidentielle de novembre avec l’espoir de voir les tensions sociales s’atténuer. « Je pense que nous sommes très divisés en ce moment. C’est une période difficile pour les Etats-Unis, et la pandémie complique les choses.»

Ina Breite s’inquiète aussi du récent mouvement de contestation sociale consistant à faire tomber les statues symbolisant le passé esclavagiste des Etats-Unis. « Il faut juger les individus dans leur contexte historique au lieu d’appliquer notre grille de lecture et nos valeurs actuelles pour les juger, conclut-elle. Mais je suis sûre que ça va passer. J’ai foi en ce pays. Pour moi, l’Amérique est toujours le meilleur endroit pour vivre. »

 

Propos receuillis et textes de Jean-Cosme Delaloye

Photos d'Axel Dupeux, New York

 

 

Découvrir tous les portraits de notre dossier spécial sur les seniors qui ont fait l'Amérique

Elizabeth Holtzman, 79 ans Avocate en activité, célibataire, pas d’enfants ni de petits-enfants, Brooklyn, New York

 

 

Bob Gore, 73 ans - Entrepreneur et photographe, divorcé, trois enfants, un petit-fils, Brooklyn, New York

 

 

Inca Mohamed, 66 ans - Médiatrice, mariée, sans enfants, Brooklyn, New York

 

 

Bonita Knierim, 66 ans - Ancienne employée, mariée, trois enfants, pas de petits-enfants, Wayne, New Jersey

 

 

Zolio Guillen, 64 ans - Technicien en optométrie, marié, six enfants, treize petits-enfants, une arrière petite-fille, Paterson, New Jersey

 

 

0 Commentaire

Pour commenter