Planète en crise : comment 2021 m’a changé

Planète en crise : comment 2021 m’a changé

©Istock

De plus en plus de citoyens et de citoyennes ont décidé de changer leur mode de vie pour sortir de la crise. Médecin, écrivain, artiste ou cuisinier, ils racontent leur nouvel engagement à générations.

Crise climatique, crise sanitaire, angoisses sociales et incertitude économique: l’année, de nouveau, n’a pas été rose pour tout le monde, à commencer pour notre planète Terre, soumise au réchauffement et aux bouleversements que l’on sait. Si le Sommet de Glasgow a accouché d’un pacte qui fait honte aux pays pauvres — et à notre conseillère fédérale et négociatrice Simonetta Sommaruga, revenue fâchée d’Irlande —, l’engagement individuel n’est plus un vain mot. A l’échelle personnelle, de plus en plus de citoyens s’engagent au quotidien pour favoriser la durabilité, les circuits courts et une meilleure intelligence dans leur rapport au monde. Rien n’est encore gagné, et loin de là! Mais un mouvement est lancé.

Edition abonnés

Edition abonnés

L'accès à la totalité de l'article est protégé.

Déjà abonné?

Gérez votre abonnement

Devenez abonné pour accéder à cet article

  • 30% de reduction en vous abonnant en ligne
  • des tarifs préférentiels dans la boutique et voyages
  • des centaines de billets offerts chaque mois

Abonnez-vous