Une septuagénaire romande agressée à son domicile

© Shutterstock / Halfpoint

 Menacée au couteau par un cambrioleur, une femme de 78 ans passe près de 15 heures ligotée au sol avant d'être secourue par son déménageur.
 

L’information est rapportée en page trois dans Le Matin du jour: une femme âgée de 78 ans a été victime mardi dernier d’une agression particulièrement violente à son domicile.  

 

Dans le témoignage qu’elle a accordé au quotidien romand, elle raconte comment son agresseur a pénétré dans son domicile de Bulle (FR).

 

Le chien de la septuagénaire s’est mis à aboyer lorsque le cambrioleur s’est approché de l’appartement. Mais cela n’a pas suffit à éloigner le malfrat qui s’est empressé d’entrer par la fenêtre et s’est violemment jeté contre la dame pour la plaquer contre lui.

 

La suite a été insoutenable pour la septuagénaire. À genoux, puis à plat ventre sur le parquet de sa chambre, menacée au couteau, elle s’est faite bâillonnée les bras dans le dos avec du scotch et la laisse de son chien.

 

L’homme a alors fait le tour de l’appartement en quête de bijoux et d’argent. Avant de partir, il s’est aussi emparé des bijoux que portait sa victime, provoquant de grandes douleurs à la retraitée qui souffre d’arthrose.

 

Aujourd’hui, la septuagénaire souffre surtout d’un traumatisme psychologique et d’ecchymoses mais l’agression aurait pu avoir des conséquences bien plus graves, puisque la dame est restée ligotée au sol pendant près de 15 heures. De longues heures pendant lesquelles elle ne sentait plus le sang circuler dans ses mains et son cerveau.

 

D'après le quotidien Le Matin, c’est un déménageur, avec qui elle avait en rendez-vous le lendemain, qui a pu sortir la septuagénaire de ce cauchemar. Sans son intervention, l’histoire aurait peut-être pu mal se finir, comme ce fut le cas du cambriolage survenu chez un retraité en 2008 à Epalinges (VD), décédé à cause de l’agression. 

 

Et vous, craignez-vous d’être agressé? Ressentez-vous plus d’insécurité? Le brigandage vous fait-il peur? Répondez à notre sondage en ligne.

 

La rédac.

 

0 Commentaire

Pour commenter