Un trou trop petit pour le cercueil

@iStock

Stupeur, puis indignation. En arrivant au cimetière pour enterrer son père, décédé à l’âge de 83 ans, une habitante de l’Essone, en France, est tombée à la renverse en apprenant que l’inhumation devait être reportée de deux jours. Elle avait pourtant bien payé la prestation, 5000 euros, mais les employés de la société de pompes funèbres avaient creusé un trou trop petit. Ladite société a fini par reconnaître sa faute, après avoir évoqué un éboulement, et la «cliente» demande maintenant réparation. 

 

A lire aussiMobilier: d’une pierre deux coups !

0 Commentaire

Pour commenter