Taxer les déchets des take-away? L'avis de Bob Morlon

Bob Morlon, le cantonnier gruyérien, s'exprime régulièrement pour dénoncer celles et ceux qui jettent leurs déchets dans la nature. capture d'écran Bob Morlon/Facebook

La Confédération souhaite taxer les restaurants à l'emporter pour leur faire payer le coût du ramassage des déchets jetés par les consommateurs dans les rues et la nature. Bob Morlon, le cantonnier qui lutte contre le littering, s'exprime sur le sujet avec sa verve et son humour grinçant habituels en vidéo.

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV), dans sa nouvelle directive sur le financement de l’élimination des déchets selon le principe de causalité, actuellement en consultation, veut faire payer les vendeurs de nourriture à l'emporter pour l'élimination des déchets. Car de plus en plus de Suisses sont adeptes du take-away, mais tous ne jettent pas les emballages dans la poubelle.

 

Chaque année, les communes dépensent ainsi près de 200 millions de francs pour éliminer canettes de soda, barquettes à emporter et autres emballages de fast-food, dans les rues, les places et dans les parcs, rapporte le Matin de hier.

 

Selon l’OFEV le littering devra être soumis aux mêmes règles que les ordures classiques et son élimination financée par des taxes. Comme il est difficile de savoir qui jette quoi, l’office fédéral a ainsi décidé de remonter la chaîne et de se retourner contre les vendeurs de take-aways, via une taxe.

 

Taxer ou éduquer? L'avis de Bob Morlon

Bob Morlon, de son vrai nom Jean-Pierre Macherel, employé communal à Morlon (FR), ramasse chaque été les déchets sauvages éparpillés sur les rives du lac de la Gruyère. Depuis deux ans, il fait le buzz en publiant diverses vidéos traitant du sujet et de protection de l'environnement. Aujourd'hui, il pose la question suivante: faut-il taxer les take-away ou éduquer le consommateur? A voir ici:

 

Source: Bob Morlon/Facebook

Comm./EW

Sources: lematin.ch (16.04.18); page Facebook  Bob Morlon


A lire aussi:

Littering: le coup de gueule d’un Gruyèrien fait le buzz

0 Commentaire

Pour commenter