Sortir du cadre avec Pat Noser

©DR

Bien connue outre-Sarine pour ses huiles de grand format, la Biennoise Pat Noser aime mettre en majesté la trivialité du monde dans un réalisme sans fard : la chair humaine avec plis et poils, la viande et les tripes, les déchets de la consommation ou encore des conserves de légumes cultivés à Tchernobyl. 
A Lausanne, on ne pourra toutefois voir qu’une infime partie de la production picturale de Pat Noser où les tableaux se répondent ou s’opposent deux par deux. L’artiste a notamment peint ses états d’âme durant les longs mois d’urgence sanitaire… une suite grimaçante allant de l’impuissance à l’apathie, en passant par la folie et l’hilarité. Bref, une expo détonante à voir plutôt deux fois qu’une. 

Pair-Impair, jusqu’au 1er mai, Espace Richterbuxtorf, Lausanne

 

 

 

0 Commentaire

Pour commenter