Millénium : une page se tourne

©DR Anna Lena Ahistroem

Cette fois, c’est bien la fin de la saga imaginée par Stieg Larsson et reprise par David Lagercrantz. Lizbeth et Mikael Blomkvist ne reviendront plus après La fille qui devait mourir.

Le succès phénoménal de Millénium, après le décès de son auteur, avait évidemment incité à trouver un successeur à Stieg Larsson. Journaliste et auteur, David Laercrantz s’était alors attelé à cette périlleuse mission: donner une suite crédible aux aventures de la sauvage et géniale hackeuse Lisbeth Salander et du journaliste Mikael Blomkvist. Pari plutôt réussi – il faut le dire – qui trouve toutefois sa fin avec la sortie de La fille qui devait mourir. Un opus qui démarre en fanfare avec notre reporter qui enquête sur la mort suspecte d’un clochard dans les rues de Stockholm. Impossible de l’identifier dans un premier temps. Il s’avère finalement que ce SDF était un célèbre Sherpa ayant participé à une expédition meurtrière à laquelle participait un ministre en place. Pendant ce temps, Lisbeth s’apprête à mettre un point final à sa malédiction familiale en supprimant sa soeur devenue une grande criminelle en Russie. Mais pas si facile que ça d’oublier les liens du sang. Bref, dès les première pages, le lecteur est tenu en haleine. De l’action, du suspense, de l’angoisse et une intrigue solide, ce dernier Millénium clôt en beauté les aventures de Lisbeth, punkette qu’on ne peut qu’aimer avant de la voir disparaître définitivement.

J.-M.R.

 


La fille qui devait mourir, Millénium 6, Editions Actes Sud

0 Commentaire

Pour commenter