La vieille dame espagnole

©DR

Une très jolie BD de David Ratte, qui parle à la fois d’écologie et de solidarité intergénérationnelle, vient de sortir: Réfugiés climatiques & castagnettes. Une lecture qui fait du bien.

Il est bien fini le temps où la BD n’était que divertissement. De plus en plus d’albums traitent avec finesse et intelligence de thèmes liés à l’actualité et aux problèmes de notre société. C’est le cas de Réfugiés climatiques & castagnettes de David Ratte. Le cadre est tout trouvé. Le réchauffement climatique s’est accentué au point que les Italiens, les Espagnols et les Portugais doivent fuir vers le Nord. Et à Paris, Louis-Clément Barbier, jeune homme de bonne famille et bourré de tocs, doit comme tous ses voisins accueillir un ou des réfugiés. Pour lui, ce sera une vieille dame : Maria Del Pilar Gomez y Gomez. Cette octogénaire a la joie de vivre communicative. Suffisamment pour ouvrir l’esprit de son colocataire névrosé et peu enclin au partage ainsi qu’à la découverte des autres?

Le dessin est charmant, très expressif aussi. Evidemment, la thématique écolo est d’actualité et nous concerne tous. Mais c’est surtout la rencontre entre Louis-Clément et Maria qui fait tout le sel de cet album des plus réussis. On a envie que le jeune homme se laisse aller, on a envie de prendre dans les bras la vieille dame espagnole. Que dire de plus?

J.-M.R. 

Réfugiés climatiques & castagnettes, Grand Angle, Editions Bamboo

 

 

0 Commentaire

Pour commenter