La mort blanche

©DR

BD. Dernier tome du triptyque inspiré de Il neigeait de Patrick Rambaud, Bérézina illustre avec une superbe froideur la fin de la Grande Armée de Napoléon.

Des petites histoires dans la grande histoire! Frédéric Richaud et Ivan Gil en terminent avec leur adaptation du roman de Patrick Rambaud, Il neigeait. La grande armée n’est plus que guenilles dans sa fuite éperdue de Russie. Chassées par les Cosaques, les troupes de Napoléon sont dans la survie, tentant de s’extirper de cet enfer glacé. On ne compte plus les morts, on se bat pour de la nourriture et des bottes ou des manteaux. Le dessin reflète parfaitement le désespoir de ces hommes et de ces femmes pour qui c’est le bout de la route. Superbe album, mais qui donne froid dans le dos.

J.-M.R.

Bérézina, Editions Dupuis.    

0 Commentaire

Pour commenter