Inceste: le magazine générations vous écoute

@Istock

#MeTooInceste : un nouvel hashtag sur Twitter qui recueille les témoignages des centaines de victimes. Vous avez la parole, écrivez-vous.

Après la publication de « la Familia grande » (Seuil), dans lequel Camille Kouchner raconte que son frère jumeau a été à 14 ans victime d’inceste par son beau-père, de nombreuses victimes partagent leur témoignage avec le mot-clef #MeTooInceste.

« J’avais 15 ans, mon frère », « c’était mon grand-père », 

« l’oncle cool de la famille » .

« J’avais 5 ans. C’était un cousin de 39 ans  » 

 « Mon père me disait que c’était normal de savoir comment le corps de sa fille évoluait  » 

 « J’ai 57 ans et je suis toujours victime de ce passé » 

 

Ce nouvel hashtag aura-t-il le même effet que #MeToo ?

Il en prend le chemin vu le nombre de tweets qui ne cessent de s’agréger les uns aux autres. Camille Kouchner a vu juste : le fait qu’elle appartienne à une grande famille parisienne lève le tabou sur le sujet. Car il montre que l’inceste peut survenir dans tous les milieux sociaux. Même dans les favorisés. Dans le sien en effet les protagonistes sont des personnalités connues et reconnues : le beau-père abuseur est un politologue éminent, Olivier Duhamel, la mère qui n’a rien voulu savoir était une avocate brillante Evelyne Pisier sœur de l’actrice Marie-France Pisier, le père de la victime est le créateur de Médecins du Monde et un ancien Ministre français, Bernard Kouchner…

 

Cette vague révèle le silence qui recouvre la pédo-criminalité dans les familles. Le magazine générations souhaite soutenir ces paroles qui se délient avec courage, parfois des décennies après les faits.

 

Avez-vous été victimes d’inceste ?

Avez-vous tu une histoire d’inceste au sein de votre famille pour protéger l’un de ses membres ?

Avez-vous envie de partager cette histoire avec nous dans le plus grand anonymat si vous le souhaitez ? 

Faites-le nous savoir, nous prendrons contact avec vous. Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante, l'anonymat sera absolument garanti. Merci de nous laisser des coordonnées afin que nous puissions vous joindre.

 

Adresse de contact: vchatel@generations-plus.ch

0 Commentaire

Pour commenter