Ibuprofène: un médicament blanchi 

©Istock

Souvenez-vous ! Au début de la pandémie, l’Ibuprofène avait subi les foudres du corps médical, estimant que ce médicament exacerbait les effets du Covid. Mais, finalement, il n’en serait rien. Menée auprès de 72 000 patients, une nouvelle étude portant sur ces anti-inflammatoires les lave de tout soupçon. Ils n’augmenteraient pas le risque de faire une forme grave de la maladie

 

A lire aussi: Femmes et hommes sont-ils égaux devant la santé ?

 

 

 

 

 

0 Commentaire

Pour commenter