Humeur. Les Suisses sont moins heureux

©Istock

En toute logique, le Covid et le semi-confinement ont laissé des traces sur notre moral. Globalement, les Suisses se disent, aujourd’hui, moins heureux qu’avant la pandémie. En ces temps d’insouciance, 79,2 % des Helvètes se déclaraient toujours ou la plupart du temps de bonne humeur. Durant le confinement, cette proportion est descendue à 75,5 %, puis à 73,9 % au premier semestre de cette année. A relever encore que plus de 40 % de la population estime que la pandémie a eu des effets négatifs sur sa santé mentale

 

A lire aussiJournée mondiale de la santé mentale: comment va la vôtre?

 

 

 

0 Commentaire

Pour commenter