Fanny Ardant, 72 ans, à l’affiche du film: Les jeunes amants

©DR

L’histoire d’un couple qui vit une différence d’âge notable — s’est toujours refusée à la chirurgie esthétique. A son âge, dit-elle au Parisien, les jeux sont faits. « Depuis que j’ai 15 ans, je me suis toujours maquillée, je me suis fabriquée, parce que je me suis vécue comme une jeune fille laide. Et puis, ce que j’ai vu (de la chirurgie esthétique) ne m’a pas convaincue. Ma mère et ma grand-mère avaient accepté de vieillir comme elles étaient. » Faire son âge, jouer son âge, même (surtout) dans une histoire d’amour. Merci Fanny.          

BW 

 

A lire aussiClémentine Célarié « Pourquoi chercher à se rajeunir sans cesse ? » 

 

 

 

0 Commentaire

Pour commenter