Covid-19: les Suisses ont fait la peau aux patates

©Istock

Restos fermés et télétravail : depuis le début de la pandémie, les Helvètes ont cuisiné plus que d’accoutumée à domicile. Et on savait que les œufs avaient eu, comme jamais, la cote, la pomme de terre indigène a subi le même sort. Raclettes, röstis, purée, salade ou simplement à l’eau, la patate est bonne à tout à faire. Bref, le résultat de cette ruée a débouché sur une pénurie et la Confédération a autorisé, jusqu’au 30 juin, l’importation de 5000 tonnes supplémentaires pour faire face à l’appétit des Suisses.

 

A lire aussiTartinades à la betterave et aux lentilles vertes

 

 

 

0 Commentaire

Pour commenter