Chômage : une aide garantissant un revenu décent pour les chômeurs de plus de 55 ans

© DR

Le chômage touchant les personnes âgées de plus de 55 ans, nous en avons déjà parlé. Mais le sujet est plus que d’actualité. Lundi, la Conférence suisse des institutions d’action sociale a présenté à Berne une mesure qui garantirait le 80% du salaire des chômeurs âgés.

Les plus de 55 ans perdent en général moins facilement leur travail que les plus jeunes. Mais une fois pris dans l’engrenage du chômage, on sait combien il est difficile de s’en sortir dans « les temps » et de retrouver une situation stable avant de se retrouver à l’aide sociale. Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! Entre 2010 et 2016, le nombre de chômeurs « âgés » touchant l’aide sociale a augmenté de 50,5%. Lundi dernier, la Conférence suisse des institutions d’action sociale (CSIAS) a présenté à Berne (après un 1er coup d’essai en février dernier) une mesure à mi-chemin entre le chômage et l’aide sociale spécialement conçue pour cette tranche d’âge sensible.

 

Mesure sous conditions

Réservée aux chômeurs âgés de 57 ans révolus et domiciliés en Suisse, cette mesure propose à ses bénéficiaires une indemnité comparable ou presque à celle du chômage soit 80% ou 70% du dernier salaire voire légèrement en-dessous mais toujours mieux que les prestations octroyées par les services sociaux actuellement.

De plus, un accompagnement dans la recherche d’emploi par les offices régionaux de placement pourrait être poursuivi même au-delà des 520 jours  ( 2 ans ) accordés dans le délai cadre.
L’indémnité pourrait être perçue jusqu’à l’âge de la retraite et ce, tout en conservant son logement, son véhicule et une petite épargne ne dépassant toutefois pas la somme de CHF 37'500.-pour une personne seule.
Elle comporte donc bien des avantages excepté pour les chômeurs au bénéfice d’un permis de séjour. En effet, arrivés en fin de droit ils risquent de perdre leur permis et tout droit à des prestations sous conditions de ressource comme cette future mesure.

 

A quand une prise de décision ?

Pour l’heure rien n’est encore décidé. Le rapport  a été intégré aux travaux de la conférence ad hoc organisée Johann Schneider-Ammann  qui se prononcera en avril prochain.

 

K.L.

 

0 Commentaire

Pour commenter