Atteinte d’Alzheimer, Marthe Mercadier préférerait le suicide à une maison médicalisée

A peine deux jours après la récompense du film Still Alice aux Oscars, la maladie d’Alzheimer est à nouveau médiatisée. Mais cette fois, on passe de la fiction à la réalité. L’actrice française Marthe Mercadier (86 ans) racontait hier pour la première fois son combat contre la maladie sur les ondes de la radio Europe 1.

 

Invitée par Jean-Marc Morandini au micro de l’émission Le Grand Direct de la Santé, la comédienne a affirmé vouloir sortir de son silence afin de sensibiliser le public à cette maladie. «C’est pour les autres. C’est très important d’en parler tranquillement. On ne va pas commencer à pleurer. Petit à petit peut-être que je ne verrais plus, que je ne pourrais plus marcher, mais c’est important pour les autres qui continueront à marcher, qui continueront à rire», a déclaré l’actrice. 

 

Accompagnée de sa fille Véronique pendant l’interview, Marthe Mercadier s’est dite très reconnaissance du soutien que cette dernière lui apporte depuis le début de la maladie. Consciente des difficultés qui l’attendent, Véronique fait pour l’instant tout son possible pour garder sa mère auprès d’elle: «On a eu pas mal de soucis. Il était question à un moment donné de la placer. Moi je me suis battue justement pour ne pas la placer. J'ai décidé de la garder avec moi et on m’a nommée curatrice». Un souhait très cher à Marthe Mercadier qui a confié son angoisse des établissements médicalisés et préférerait se suicider plutôt que d’être placée: « Non! Je me suiciderais ! Je ne veux pas être dans ce coin-là. C’est tout. J'ai le droit, cela ne me convient pas» a affirmé la comédienne pendant son émouvant témoignage. 

 

0 Commentaire

Pour commenter