Alzheimer: encore une inégalité

©Istock

Actuellement, les femmes âgées ont un risque 50 % plus élevé que les hommes de développer la maladie. Pourquoi cette différence ? Selon des chercheurs français, la réponse est toute simple. La génération des femmes nées dans les années 1920-1940 avait moins accès aux études supérieures que celle de ces messieurs.

Et cette inégalité aurait une incidence sur les capacités cognitives d’aujourd’hui. Conclusion, les inégalités hommes-femmes devraient diminuer à court et à moyen termes.

 

A lire aussiAlzheimer: je ne t’oublie pas grand-maman 

 

 

 

 

0 Commentaire

Pour commenter